Qu’est ce qu’une attaque brute force et comment se protéger ?

Les attaques par force brute sont très souvent utilisées par les hackers pour infiltrer des systèmes informatiques et récupérer des informations personnelles. Voyons comment fonctionne ce type d’attaque et s’il existe des méthodes efficaces pour se protéger. 

Définition d’une attaque brute force

Une attaque par force brute est une méthode de piratage consistant à tester toutes les combinaisons possibles d’un mot de passe pour déverrouiller un compte ou un système. Les attaquants peuvent utiliser des mots de passe prédéfinis, générés aléatoirement (par exemple des mots, des phrases, des caractères spéciaux, des chiffres, etc.), ou dérivés d’un mot de passe de référence.

Une attaque par force brute nécessite généralement deux éléments, qui peuvent être obtenus facilement : le nom d’utilisateur (ou l’adresse e-mail) et une liste de mots de passe possibles. Les attaquants peuvent essayer tous les mots de passe dans leur liste pour vérifier si l’un d’entre eux est correct. Ils peuvent essayer des mots de passe aléatoires ou créer une liste de mots de passe issus d’une attaque par dictionnaire (en utilisant des mots contenus dans un dictionnaire ou un livre).

Les attaques par force brute sont généralement effectuées à l’aide de logiciels spécialisés qui envoient automatiquement des requêtes vers le système cible, testant toutes les combinaisons possibles. Si le système a trop de mots de passe à tester, l’attaque peut durer très longtemps. Cependant, si le système utilise un mot de passe insuffisamment fort, l’attaque peut aboutir en seulement quelques secondes ou minutes.

Ce type d’attaque ne se limite pas aux mots de passe, les attaques par force brute peuvent se faire sur d’autres éléments protégés par mots de passe comme des clés wifi par exemple

Comment se protéger d’une attaque de type brute force ?

Une attaque brute force consiste à tester chaque combinaison de caractères possibles pour trouver la vraie réponse à un problème. Cette méthode est utilisée par les pirates informatiques pour cracker un mot de passe.

Voici quelques façons de se protéger d’une attaque brute force :

  •  Utiliser une combinaison de lettres et de chiffres pour votre mot de passe
  •  Utiliser une combinaison de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux
  •  Ajouter un service de double authentification pourrait être un plus
  •  Utiliser un mot de passe aléatoire
  •  Changer régulièrement votre mot de passe

Donc comme nous l’avons vu, pour se protéger, il faut générer des mots de passe robustes, assez longs, complexes et uniques. Il faut aussi éviter d’utiliser des mots de passe courants, qui sont faciles à deviner. Les mots de passe considérés comme « forts » doivent être composés de mots et de chiffres aléatoires, et doivent contenir au moins 12 caractères comme nous l’expliquons dans notre article “comment générer des mots de passe sécurisés ?”. Les mots de passe utilisés sur plusieurs comptes doivent être différents, ou vos comptes seront compromis si un seul d’entre eux est piraté.

Si on parle de la protection de l’accès à l’administration d’un site web, plusieurs techniques permettent de se protéger.

  • En premier lieu vous pouvez bloquer l’adresse IP qui est à l’origine de plusieurs tentatives d’accès échouées,
  • Vous pouvez aussi mettre en place des systèmes de CAPTCHA, nécessitant l’intervention obligatoire d’un être humain pour que le formulaire d’authentification soit validé
  • Vous pouvez protéger l’accès à votre formulaire de connexion par un fichier .htpasswd voire même limiter son accès uniquement à certaines IP via un fichier .htaccess

Laisser un commentaire